la pensée religieuse du premier siécle de notre ére , d' une maniére générale , est dominée par deux tendances , qu' on peut dire une tendance optimiste et une tendance pessimiste .

dans la premiére tendance , le monde est considéré comme beau : il est essentiellement un ordre . la région sublunaire elle meme manifeste cet ordre , par le retour des saisons , par la configuration harmonieuse de la terre et l' équilibre qui s' y fait entre les quatre éléments qui la composent , par la structure admirable des étres vivants et en particulier de l' homme , par la subordination naturelle des plantes et des animaux a l' homme . mais l' ordre apparait surtout dans la région du feu ou de l' éther qui se trouve au - dessus de la lune . la subsistent les astres , les planétes d' abord , dont les cercles concentriques se meuvent selon des mouvements complexes mais réguliers , puis les astres fixes , attachés a la voute supréme du ciel . un tel ordre suppose un ordonnateur : c' est la , pour l' hermétiste , une vérité d' évidence . en sorte que la vue du monde conduit naturellement a la connaissance et a l' adoration d' un dieu démiurge du monde .

Pére andré .