la vie d' hermés semble avoir eu pour but de semer les graines de la vérité qui ont poussé et se sont développées en tant de formes étranges , plutot que d' établir une école de philosophie qui aurait dominé la pensée du monde . malgré tout , durant chaque siécle , les vérités originales qu' il a enseignées ont été conservées intactes dans leur pureté premiére par un certain nombre d' hommes ; ceux ci , refusant d' admettre a leurs idées un grand nombre d' étudiants et de curieux a inertie développée , ont ponctuellement suivi la doctrine hermétique et ont réservé leurs vérités pour ceux qui étaient bien préparés a les comprendre et a les appliquer . ces vérités ont été répandues verbalement , confidentiellement , parmi ces quelques hommes . ainsi , il y a toujours un petit nombre d' initiés pour chaque génération et dans chaque pays ; ils ont conservé vivante la flamme sacrée de l' enseignement hermétique et toujours cherché a utiliser leurs lumiéres pour rallumer les feux moins ardents du monde extérieur quand la vérité semblait s' obscurcir , s' assombrissait par négligence , et que la flamme semblait préte a s' éteindre . il y a toujours eu quelques adeptes pour soigner pieusement l' autel de la vérité sur lequel restait constamment allumée la lampe perpétuelle de la sagesse . ces hommes ont voué leur vie au travail d' amour que le poéte a si bien défini en ces termes : " o ne laissez pas la flamme s' éteindre ! elle est chérie d' age en age dans sa caverne obscure ; dans ses temples sacrés , elle est chérie . elle est nourrie par les purs ministres de l' amour ; ne laissez pas la flamme s' éteindre !"

André Durville .