Résultat de recherche d'images pour "couchers de soleil images"

 

avant - propos.

 

 

ce qui est ici désigné et décrit comme pensée magique n' est naturellement pas resté tout a fait étranger aux grecs. mais qui sait discerner les traits fondamentaux des différentes conceptions du monde , doit reconnaitre que la conception grecque maintient , par rapport a la pensée magique , une attitude de refus trés déterminée. elle se trouve sur le bord opposé. avec elle , le mode de pensée dont nous avons parlé en premier lieu a trouvé son objectivation la plus accomplie. a la place du concept étroit du naturel , nous avons ici le concept le plus large. quand nous prononcons aujourd' hui le mot " nature " , comme a fait goethe , avec le sens éminent de ce qui vit , nous sommes les obligés de l' esprit grec. ainsi le naturel peut il ici se manifester lui meme dans le rayonnement du sublime et du divin. quand les dieux grecs interviennent , il se produit bien entendu des événements extraordinaires et bouleversants. cela signifie , non que s' annonce une force capable de démesure , mais qu' un étre s' avance , qui s' imprime autour de nous sous les mille traits vivants d' une grande figure essentielle de notre monde. le premier et le plus haut , ce n' est pas la puissance qui achéve l' acte : c' est l' étre qui se manifeste dans la figure. le tressaillement sacré vient , non du monstrueux et du démesurément puissant , mais des profondeurs de l' expérience naturelle.

 

Claude Nicolas.