Fleur, Marguerite, Nature, PlantesVert, Feuilles, Plantes, Nature, FlouNaturelles, Nature, IndienÉchinacée, Bourdon, Fleur, Nature

 

 

 

 

 

Sachant alors tout ce qu' il était humainement possible de connaitre, il obtint d' étre délivré et put retourner a Samos, aprés plus de trente ans d' absence. Aprés un court séjour dans son pays natal, il résolut de se fixer dans l' une des colonies Grecques de l' Italie. Son choix se porta sur Crotone. Il y fonda une école et son influence devint immédiatement prépondérante. Il y réforma les institutions politiques et se fit l' apotre des plus hauts moyens de perfectionnement.

 

Son pouvoir de persuasion était imense. Ses plus anciens biographes nous le représentent comme un homme de haute stature, harmonieusement proportionné, d' une beauté et d' une noblesse de visage incomparables, doué d' une voix prenante, d' un regard dominateur et doux a la fois. De toute sa personne se dégageait une influence magnétique extraordinaire, qui imposait l' autorité et la vénération. Sa gravité impressionnante, son souci d' éviter les paroles inutiles ou enjouées, son éloquence entrainante, la puissance et l' élévation de ses pensées, en un mot tout ce qu' il avait puisé de force divine en lui et dans les enseignements des plus grands sages, lui permit d' opérer sur les sentiments et les actes de ses concitoyens un bouleversement rapide et heureux. Son premier discours, a Crotone, convertit, dit on, deux mille citoyens. Les magistrats lui confiérent l' oeuvre d' éducation de la jeunesse et de transformation des institutions. Dans plusieurs villes d' Italie, il établit des lois nouvelles et remit la direction de la vie publique aux mains des meilleurs, c' est a dire des plus élevés dans la hiérarchie du savoir et de la vertu. L' ordre nouveau qu' il introduisait était, en somme, une forme modérée et juste de gouvernement aristocratique. La ou il ne croyait pas devoir modifier les institutions existantes, il se contentait de faire régner les principes de hiérarchie, de discipline et d' unité, qui seuls peuvent apporter la stabilité, le progrés et le bonheur dans les organisations collectives.

 

Partout ou il passa, il fit entendre la voix de la justice et de la vertu, et s' efforca d' apporter la santé aux corps et aux ames. Celse le considérait comme le philosophe le plus éclairé des choses de la médecine. Sa science était si universelle, sa sagesse si éclatante et son prestige si grand qu' on le comparait a un demi - dieu.

 

Carton.