L' heure est venue d' opérer la synthése de nos connaissances. A force d' analyse, nous nous égarons dans une multitude de faits dont nous n' apercerons plus la coordination. Mais, quand nous voulons rassembler les données de notre expérience positive, quand nous voulons, en un mot, faire la philosophie de nos sciences, notre raison se heurte a des mystéres insondables. D' ou viennent tous ces Dieux devant lesquels l' humanité se prosterna et se prosterne encore ? A quoi servent tous ces Mondes que notre oeil découvre dans le Firmament étoilé ? Quels roles jouent en face de l' Univers les divers peuples qui s' agitent misérablement sur ce minuscule Sphéroide Terrestre ? Mystére ! Et cependant, il y a une raison de chaque chose - des Dieux, comme des Mondes et des peuples. Cette raison se trouve peut étre dans une formule mathématique que donnera sans doute un jour une science nouvelle. On ne la découvrira néanmoins que si courageusement on ose, par la synthése, sonder l' Inconnu qui nous entoure. De la, la conception des Mystéres. Mystéres des Dieux, qui révéleront les secrets des religions jusqu' ici soigneusement ensevelis sous le Voile des ésotérismes. Mystéres des Mondes, qui expliqueront les fonctions de ces Astres, dont le scintillement remplit l' infini du Ciel. Mystéres des peuples, qui exposeront l' immense évolution de l' humanité et le processus grandiose de la Civilisation. C' est l' ensemble d' une philosophie scientifique établie en dehors du temps donc aussi de la chronologie historique, quelque chose comme la synthése statique de ce que nous pouvons savoir.

P.P.