Parmi les sables mouvants des régions désertées, sous les ardeurs d' un Soleil implacable, les Temples et les Idoles s' effritent. Au milieu de nos Cités pratiques, sillonnées de véhicules hatifs, hérissées d' immeubles ou le confortable prime le gout, les églises se vident. Les religions s' en vont ! Qui donc connait encore les Dieux ? Les Dieux de jadis ont passé. Si leur souvenir demeure toujours dans les ruines des villes mortes, dans la poussiére des Livres initiatiques et sous le voile impénétré des mythes, si leur Ame plane toujours sur les civilisations Antiques, les noms qui les désignérent n' éveillent plus en nous aucun sentiment de respect. Leur régne est fini. Ils sont tombés dans le Chaos de notre mémoire et quand, par hasard, quelque savant téméraire ose débrouiller cet amas obscur des théologies vélustes, il se heurte a une infinité de Traditions qui se croisent, s' enchevétrent et l' induisent en erreur.

P.P.